Fédération des cégeps

Le mandat

Fédération des cégeps

Le Cégep, vraiment utile?

Pour une sixième année consécutive, la Fédération des cégeps a renouvelé sa confiance envers l’agence en lançant une nouvelle campagne de positionnement. C’est assez indéniable, il y a deux camps; ceux qui sont pour les cégeps et ceux qui sont contre. Perte de temps, formation générale inutile, système d’éducation qui devrait être semblable aux autres provinces; des objections qui sont nommées depuis plusieurs années. Le brief de notre client était assez clair : on devait contrer les perceptions négatives et démontrer l’importance des cégeps en utilisant des arguments clairs et précis.

L’insight

Après avoir fièrement souligné les 50 ans des cégeps, nous nous sommes attelés à déboulonner les mythes à l’aide de faits et de données. Nous avons consulté une multitude d’articles et d’études, éplucher les opinions d’une dizaine d’experts, et surtout nous avons parlé à des gens pour qui les cégeps sont importants. Toutes ces démarches nous ont fait réaliser que l’importance des cégeps va bien au-delà des chiffres et des statistiques et que leur impact sur la société québécoise d’aujourd’hui est bien plus grandiose qu’on peut se l’imaginer.

La stratégie

Faits, chiffres et Pierre-Yves McSween

La stratégie développée comprenait trois piliers majeurs. Premièrement, nous voulions répondre directement aux objections principales envers les cégeps en regroupant des arguments sous deux grands thèmes : l’accessibilité à l’enseignement supérieur et le développement de compétences humaines. Afin d’appuyer les différents arguments, nous avons fait appel à une personnalité publique reconnue pour être en mesure d’évaluer si nous avons vraiment besoin de quelque chose, Pierre-Yves McSween. Finalement, nous avons contextualisé les messages directement à l’intérieur des cégeps, dans des lieux grandioses et presque aussi impressionnants que l’impact des cégeps sur la société québécoise.

La campagne

La stratégie derrière le média était tout aussi importante que le message lui-même. Nous souhaitions nous coller non seulement à du contenu où le débat et l’esprit critique prennent place, mais également à du contenu plus divertissant où la cible adopte une attitude positive. Tout au long de l’automne et au début de l’hiver, la campagne sera déployée sur les ondes de Radio-Canada, principalement à Tout le monde en parle et à La Fureur. Les capsules vidéos seront également diffusées sur le web et sur les réseaux sociaux lors de cette même période.

Plus d'études de cas