Le mandat

Quand la Ferme Manicouagan, fière entreprise agricole de la Côte-Nord, veut faire connaître sa production la plus précieuse, la camerise, ça donne une nouvelle marque pas mal survoltée.

Une marque qui viendra prendre sa place, celle qu’aucun autre n’a prise, celle de démystifier ce qu’est la camerise, dans tous ses états.

La Camerise a la vie dure

Analyse

On l’associe aussi à des caractéristiques humaines : un bleuet pas en forme, un gros bleuet laid ou encore un bleuet qui a eu une enfance difficile. Oui, oui! La camerise a la vie dure, mais en fait c’est là toute sa force.

On part de où? On part de loin. Le problème avec la camerise, c’est que les gens ne savent pas c’est quoi, ni ce que ça goûte, et ça les retient d’acheter les produits qui en contiennent. Par contre, on s’est rendu compte dans nos recherches que pour ceux qui la connaissent, ils la décrivent à coup d’associations. On l’associe à d’autres fruits : ça ressemble à un bleuet ou un raisin et ça goûte comme une mûre, un bleuet, une framboise ou même parfois la rhubarbe.

Le petit fruit aux multiples personnalités

STRATÉGIE

La camerise, elle s’assume dans le fond. Elle a un petit côté bleuet, un petit côté grenade, un petit côté rhubarbe qui en font sa belle personnalité singulière. Elle est tantôt amère, tantôt fragile, tantôt explosive, tantôt bizarre, tantôt énergique. Bref, c’était d’une évidence qu’on devait la positionner comme le petit fruit avec le plus de personnalités. Et on assume qu’avec tous ses petits côtés, on a besoin de plusieurs associations pour la décrire.

La Survoltée

La recherche de nom

La Survoltée est née de cette idée, mais aussi de la référence évidente qui caractérise la région de la Manicouagan : la production d’hydroélectricité. Un nom évocateur pour des produits à base de camerise surette et boostée d’énergie.

Pour bien ancrer l’image d’un petit fruit aux multiples personnalités, quoi de mieux qu’un nom qui évoque directement un trait de personnalité.

La camerise dans tous ses états

La création

Côté design, on s’est inspiré directement de l’univers de la camerise. Sa forme, ses humeurs, son caractère local et même ses couleurs ont servi de base pour créer une identité colorée et vivante. Ça se voit autant dans son logo que dans son jeu de typos, voire même dans les éléments graphiques inspirés des taches distinctives du fruit. Et pour lancer la marque, on a sorti un one pager accessible sur lasurvoltee.ca.

Pour bien positionner La Survoltée comme des produits de la camerise, on est venu créer un univers rédactionnel complet qui tourne autour de notre signature de marque : La camerise dans tous ses états. On parle ici de sa forme d’origine, jamais identique; de sa forme finale : fraîche, congelée, en confiture, en jus, en sauces, en marinades, en poudre; de ses propriétés : énergique, survitaminée, riche en antioxydants; de ses saveurs : sucrée, acidulée, douce, surette, bleuet, cassis, mûre, rhubarbe…Un terrain de jeu plus qu’évocateur : ses multiples facettes.

/ Équipe
  • Directeur de compte : Jason Monfette
  • Gestionnaire de marque : Francis Lévesque
  • Stratège de marque : Geneviève Pellerin
  • Directrice de création : Karine Sylvestre
  • Directrice artistique : Mélissa Boudreault
  • Concepteur-rédacteur : Antoine Bénéteau
  • Designer Web : Yannick Allen-Larochelle
D’autres beaux projets...
D’autres beaux projets...